CENTRAFRIQUE - SORTIE DE CRISE : ABDOU DIOUF SALUE LA NOMINATION D'UN PREMIER MINISTRE

18 Janvier 2013 , Rédigé par FASOZINE.COM Publié dans #CENTRAFRIQUE INFOS

Abdou-Diouf.jpgAbdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, se félicite, selon ce communiqué de presse, de la désignation de Nicolas Tiangaye en qualité de Premier ministre de transition en République centrafricaine (RCA).

«Cette nomination constitue une étape majeure de la mise en œuvre de l’Accord politique de sortie de crise, du cessez-le-feu et de la Déclaration de principes conclus le 11 janvier 2013 à Libreville par le Gouvernement centrafricain, l’opposition démocratique, les mouvements politico-militaires et la coalition Séléka, en vue de trouver une solution durable à la crise politique et sécuritaire que traverse la République centrafricaine depuis décembre 2012. «J’exhorte toutes les parties à appliquer loyalement cet Accord afin de permettre à la Centrafrique de s’installer définitivement dans la paix, condition incontournable pour la reconstruction de l’Etat de droit, de la démocratie, et la relance durable du développement», a déclaré Abdou Diouf.

Le Secrétaire général de la Francophonie félicite la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) pour ses actions qui ont permis d’aboutir aux consensus portés par ces différents accords. Il salue particulièrement les efforts des chefs d’Etat de la sous-région de l’Afrique centrale pour leur contribution significative au règlement de la crise centrafricaine.

Le Secrétaire général encourage la communauté internationale à soutenir de manière concertée la mise en œuvre de cet Accord. Il réaffirme la disponibilité de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à accompagner, conformément aux dispositions pertinentes des Déclarations de Bamako et Saint-Boniface, l’ensemble des acteurs impliqués. Abdou Diouf rappelle l’engagement de l’OIF à poursuivre ses actions en faveur de l’approfondissement du dialogue politique et de la modernisation du système électoral en vue de la consolidation de la paix en République centrafricaine.» 

Partager cet article

Commenter cet article