CENTRAFRIQUE : DÉBUT DES TRACTATIONS POUR LA FORMATION D'UN NOUVEAU GOUVERNEMENT

22 Janvier 2013 , Rédigé par KOACI.COM Publié dans #CENTRAFRIQUE INFOS

DownloadedFile-copie-1Rca - Le 22 janvier 2013@ Koaci.com - Quelques jours après sa nomination comme premier ministre, Nicolas Tiangaye a commencé ce lundi 21 janvier, les consultations avec le gouvernement, l’opposition ainsi que le Séléka en vue de la formation du gouvernement d’union nationale.

Le nouveau premier ministre Centrafricain Nicolas Tiangaye a officiellement commencé depuis le début de la semaine, les tractations avec toutes les parties impliquées dans la crise dans le pays pour la formation du gouvernement d’union nationale.

Mais déjà les choses ne s’annoncent pas faciles, car chaque camp voudrait obtenir les meilleurs postes, la mouvance présidentielle avec le président Bozizé exigent ni plus ni moins que 12 ministères.

La coalition rebelle du Séléka, qui occupe plus de la moitié du pays après une attaque éclaire, réclame 7 portefeuilles dont celui de la défense comme stipulé dans les accords de Libreville. Dans ce gouvernement qui devrait être constitué de 26 ou 27 ministères, la société civile ainsi que des politico-militaire souhaitent eux aussi être pris en compte.

Pourtant, la plus grosse difficulté que devra affronter Nicolas Tiangaye sera le président Bozizé, car ce n’est un secret pour personne que les deux hommes ne font que se tolérer. L’épisode de la signature du décret de nomination obtenu avec difficulté par le médiateur Denis Sassou N’Guesso, présage de la difficile atmosphère de travail au sommet de l’État. 

Après les accords de Libreville, les choses sérieuses commencent pour Nicolas Tiangaye qui aura fort à faire avec un président qui n’a pas l’intention de partager son pouvoir et des rebelles qui se sentent désormais légitimés.

Nanita

Partager cet article

Commenter cet article