CENTRAFRIQUE : 17 ARTISANS MINIERS TUÉS SUR ORDRE...

28 Mars 2012 , Rédigé par NDEKE LUKA Publié dans #CENTRAFRIQUE INFOS

28032012bakouma.jpg
Les droits des animaux primeraient-ils sur les droits de l’Homme? Difficile de répondre à cette interrogation. 17 artisans miniers ont été torturés et tués par des archers sur le chantier d’exploitation de l’or de Nguinguidja, localité située dans la sous préfecture deBakouma (extrême-est).

 

L’ordre de cette tuerie a été donné par le responsable d’un parc national appelé « Safari Kawa ». Il a reproché aux jeunes le fait qu’ils aient illégalement procéder à l’exploitation artisanale de l’or sur un site interdit qu’est justement le parc.

Des témoins interrogés le 27 mars 2012 par le correspondant de Radio Ndeke Lukaont affirmé que « pour intimider ces artisans miniers, le responsable de ce parc leur a présenté 3 cranes humains ».

Alertées, les forces de défense et de sécurité se sont rendues sur les lieux. Elles ont procédé à l’arrestation de ce responsable. Il a été par la suite transféré à la Section de recherches et d’investigations (SRI) à Bangui pour nécessités d’enquête.

Face à ce comportement inhumain, la population s’est soulevée et a brûlé un véhicule de cette société. Aussi, une marche pacifique a été organisée pour dénoncer ce qu’elle appelle « un carnage humain ». Un mémorandum a été remis au préfet de la région.

Dans le document en question, les mécontents ont exigé la traduction effective de ce présumé criminel et ses complices devant la Justice et la fermeture immédiate du site de la Safari Kawa.

Le préfet de la région a convoqué une réunion d’urgence avec la population pour calmer la tension. Il a promis aux manifestants de tout mettre en œuvre pour trouver une solution à leur revendication.

A titre rappel, en 2011, des archers de la ville de Bambari (centre-est) ont été engagés par les opérateurs économiques du secteur minier de Mbomou et Haut Mbomou pour sécuriser les chantiers. Il s’agit d’une réponse aux exactions de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony, une rébellion qui sévit en maitre dans ces préfectures.

Partager cet article

Commenter cet article