BANGASOU : LA SELEKA SE RAPPROCHE DE LA VILLE , LA POPULATION DANS LA PANIQUE

21 Janvier 2013 , Rédigé par RJDH-RCA Publié dans #CENTRAFRIQUE INFOS

DownloadedFile-copie-2.jpegBangassou, 21 janvier 2013 (RJDH) – La population de la ville de Bangassou (Sud-est) vit depuis quelques jours dans la psychose. Des  rebelles de la coalition Séléka se rapprochent de la ville. Des personnes jointes sur place affirment avoir aperçu des véhicules lourdement armés de la rébellion franchir la rivière de Mbari, situé à 17 kilomètres de Bangassou.

Des religieux joints à Bangassou, ont affirmé que la ville est entrain de vider de ses populations. « C’est la panique ici. Les hommes, les femmes et les enfants, tous sont à la recherche de l’abri », a témoigné un religieux.

La ville de Bangassou est une ville garnison. Une base de l’armée y est installée. Des habitants joints par téléphone ont fait savoir que le détachement militaire de la ville a pris des dispositions pour parer à toute éventualité.

Il y a une semaine déjà, des éléments de la Séléka sont arrivés dans la localité de Dimbi, située à plus de 150 kilomètres de Bangassou. Les habitants de cette localité ont du quitter pour aller à Bangassou pour les uns et dans la brousse pour les autres. La situation a provoqué une panique dans la ville de Bangassou. Plusieurs personnes ont déjà évacué la ville en prévention d’une éventuelle arrivée de la rébellion dans la localité.

A Bangui, des autorités jointes n’ont pas voulu commenter cette information. Les leaders de la rébellion Séléka, eux non plus.

Cette situation se dessine alors que le pays attend toujours la formation d’un gouvernement d’Union nationale. Le Premier ministre Nicolas Tiangaye, affirme être en consultation en vue de la mise en place de ce gouvernement.

Partager cet article

Commenter cet article