R.D.C - GOUVERNEMENT : GIZENGA PRESENTE SON EQUIPE

21 Février 2007 , Rédigé par DIGITAL CONGO Publié dans #NOUVELLES D'AFRIQUE

Le Premier ministre présente au Chef de l’Etat et son gouvernement et son projet de programme d’action

Le président de la République a reçu vendredi le Premier ministre qui lui a présenté, outre le projet du programme gouvernemental, les dossiers des membres du Conseil à l’exception du titulaire absent au ministère du Commerce. Malgré la longueur de la nuit, le jour finit par apparaître, dit un adage populaire. Cela fait près de deux mois, on le sait depuis que l’ordonnance nommant le Patriarche A. Gizenga Premier ministre, a été signée par le Chef de l’Etat J. Kabila. Du 29 décembre 2006 jusqu’au 5 janvier 2007 date de la publication  de l’équipe gouvernementale sur la voie des  ondes, l’eau a coulé sous le pont et les commentaires les plus divers sur la lenteur de l’entrée en fonction du gouvernement nommé, sont allés bon train. Cependant, l’histoire retiendra qu’avant le prochain baptême de feu de cette équipe de 60 membres au niveau de l’Assemblée nationale, A. Gizenga a tenu avant tout à présenter son gouvernement au Chef de l’Etat J. Kabila.

Cette brève cérémonie constitue, à n’en point douter, une étape importante vers l’entrée en fonction effective du gouvernement en vue du remplacement de l’ancienne équipe transitoire chargée jusqu’alors d’expédier les affaires courantes.

Mais avant la remise et reprise qui interviendra dans les prochains jours, la rencontre Gizenga-Vital Kamerhe dans le sens de déblayer le terrain vers l’investiture au Palais de la Nation, est un autre passage obligé…

Gizenga s’engage à combattre les antivaleurs…

Outre le fait de présenter au chef de l’Etat l’ensemble de son gouvernement, selon la configuration que l’on sait, la rencontre d’hier a permis au Premier ministre de prendre au nom de son équipe, un certain nombre d’engagements.

Selon A. Gizenga: « Nous prenons l’engagement de faire de ce gouvernement celui de la réfondation de la République, de la consolidation de la paix, du redressement socioéconomique du pays, de l’établissement de la dignité du peuple congolais ainsi que du renforcement de la cohésion et de l’unité de la nation ».

Sollicitant l’appui permanent du Chef de l’Etat, le Premier ministre a dit le souci qu’a son gouvernement d’établir les vertus républicaines et de combattre toutes les antivaleurs ainsi que l’intolérance divisionniste. Et d’enchaîner qu’à l’issue de son investiture, le gouvernement est déterminé à se mettre à l’œuvre pour la réalisation des objectifs fixés par le programme qu’il a conçu. Pour le Premier ministre, « avec votre soutien et celui, du peuple entièrement mobilisé, nous réussirons ».

Commerce extérieur la chaise vide !

Il est important de signaler que seuls les ministres présents ont été physiquement présentés, selon un appel nominal, au Chef de l’Etat. Ainsi, sur les 60 membres du gouvernement nommés, 59 ont serré, chacun à son tour, la main au Chef de l’Etat. A commencer par les ministres d’Etat. L’unique absence remarquée, celle du ministre du Commerce extérieur, Ilunga Kasongo. Affaire dont on ne sait qu’elle n’a que tant effrayé la chronique. Interrogé à propos de ce vide , le ministre auprès du premier ministre, Goderfroid mayobo, a dit que le problème trouvera incessamment une solution.

En fin de compte, cette rencontre historique a été immortalisée par une photo-souvenir. Pour sa part, le ministre d’Etat en charge de l’Agriculture, Nzanga Mobutu, a remis un cadeau au Chef de l’Etat en guise de remerciements.

Un baume au cœur !

Il faut dire que la rencontre d’hier est loin d’être, pour le peuple congolais, un fait du simple quotidien. Dans la mesure où tous les espoirs des Congolais sont suspendus autour de ce gouvernement que chacun est impatient de voir à l’œuvre.

Parmi les problèmes qui demandent des solutions urgentes, le transport en commun, la hausse du dollar avec ses conséquences dévastatrices sur les marchés, les routes, l’électricité, etc. En tout cas, eu égard à ces attentes, l’entrée en activité de cet exécutif constitue pour beaucoup, un début de solutions à tous ces problèmes. Mais d’ores et déjà, l’atmosphère se trouve être décrispée en donnant à chaque Congolais du baume au cœur.
 

Partager cet article

Commenter cet article