CENTRAFRIQUE - REBELLION : ACCORD DE PAIX AVEC LES REBELLES

3 Février 2007 , Rédigé par B.B.C AFRIQUE Publié dans #CENTRAFRIQUE INFOS

 Bangui conclut un accord avec des rebelles

La signature de l'accord a eu lieu sous une tente du colonel Khadafi à Syrte.

La carte de la République centrafricaine.

 Le document a été paraphé par le ministre centrafricain de la justice, Paul Otto, et le leader du Front démocratique, Abdoulaye Miskine, en présence du dirigeant libyen et de certains diplomates. L'accord prévoit que les rebelles déposent les armes.

 

En échange ils seront intègres à l'armée nationale de la république centrafricaine et pourront participer au gouvernement dans les limites prévues par la constitution du pays, précise le texte.

Le leader de l'autre mouvement rebelle, Abakar Sabone, devrait aussi signer l'accord de paix de sa prison, au Bénin. Selon des responsables libyens, il sera libéré et remis aux autorités de son pays.

Cet accord de paix est perçu comme un pas important dans le processus de réconciliation nationale en Centrafrique. Reste à savoir si cette dernière médiation du dirigeant libyen, Mouammar Khadafi, sera mise en œuvre sur le terrain.

Des affrontements avaient éclaté en Centrafrique vers la fin de l'année dernière, quand des rebelles s'étaient empares de plusieurs villes du pays avant d'être stoppes par les forces gouvernementales, appuyées par les troupes françaises.

La signature de cet accord intervient au moment ou l'ancien président centrafricain Ange-Félix Patassé, en exil au Togo, a invité le président centrafricain François Bozizé et l'ancien président André Kolingba à des pourparlers "directs".

Des pourparlers qui, selon lui, représente la "voie de sagesse" pouvant conduire à un "véritable et incontournable dialogue national sans exclusive".

Ange Félix Patassé avait été renverse en mars 2003 par le général Bozizé.

Partager cet article

Commenter cet article