GUINEE CONAKRY - SORTIE DE CRISE : VIGILANCE DES SYNDICATS EN ATTENDANT LE 1ER MINISTRE

2 Février 2007 , Rédigé par AMINATA.COM Publié dans #NOUVELLES D'AFRIQUE

"Si le profil du PM ne répond pas aux critères, on reprend la grève", dixit Rabiatou Serah Diallo
(Aminata 02/02/2007)
( 02/02/2007)


Les centrales à l'origine de la grève générale déclenchée le 10 Janvier ont donné ce soir du Jeudi 1er Février une première grande conférence de presse, au Novotel, après la grogne sociale qui a duré près de trois semaines (10-27 Janvier) et à l'occasion de la visite du patron de l’Organisation syndicale mondiale à Conakry, le Britannique, M. Guy Rider, Secrétaire général de la confédération syndicale internationale, ainsi que de Mme Johanna Walbrave, Représentante du patron de l'OIT...


L’objectif de la rencontre, dira Dr Ibrahima Fofana est de faire le point des démarches menées par les camarades syndicalistes et le soutien qu'ils ont apporté à la Guinée. Depuis leur arrivée en Guinée, ça n'a pas été de tout repos pour les hôtes de Raby et de Fof.

Visite à la Bourse du Travail, rencontre avec la première dame de la République, des membres du Gouvernement, des présidents des institutions républicaines, des blessés à l'hôpital de la tuerie du 22 Janvier…

Si les autorités guinéennes ne sont pas prêtes à apporter la lumière sur les évènements du 22 Janvier, que comptez vous faire, interroge un confrère. En réponse, M.Guy, dira qu'il est vrai qu'entre hier Mercredi 31 Janvier et aujourd'hui 1er février, ils ont reçu des versions contradictoires de la part du Ministre des Affaires Présidentielles, Eugène Camara et du Président de la Cour Suprême, Maître Lamine Sidimé. Mais, qu'ils suivent de prêt la situation.

Est-ce le 9ème FED sera compromis ? M.Guy affirmera qu'avant son arrivée à Conakry, il avait déjà écrit à Louis Michel, Commissaire Européen au développement et à l’action humanitaire, et qu'ils vont faire le compte rendu à Bruxelles, au FMI et à la BM. Mais le 9ème FED s'il est bloqué va faire du mal aux Guinéens ? Le patron de la confédération syndicale internationale dira qu'il est important de revoir la copie, puisque l'aide des partenaires doit servir au renforcement de la Démocratie, d'un Etat de Droit et au développement. "Mais avec l'état actuel des choses, je ne pense pas si l'aide arrivera à bon port", dira t-il en substance.

Les syndicalistes sont-ils intéressés par le poste de premier ministre ? Pas du tout, affirme Hadja Raby. "Nous avons une mission et nous allons partir jusqu'au bout", précise t-elle.

A son tour, Dr Ibrahima Fofana ajoute qu'ils ont reçu par le passé des propositions à ce sujet, mais qu'ils ont refusé.

Et si Lansana Conté choisissait un Premier Ministre de paille ? "On recommence la grève", martèle Hadja Raby.

Le capitaine Ousmane Conté, fils du Président guinéen a nié sa présence à la Bourse du Travail ? En guise de réponse, Dr Ibrahima Fofana persiste et signe qu’il était bien là à 11 heures, le 22 janvier puis à 17h.

Un bilan chiffré des pertes à la Bourse du Travail ? "Ce qui est mauvais, c'est de toucher un lieu qui a fait la fierté nationale et le matériel. Et de brutaliser les syndicats, ça fait mal. L'argent n'est pas plus important", affirme Raby.

"Les blessés graves seront évacués", conclut Dr Ibrahima Fofana.

Depuis Conakry, une dépêche de Almamy Kalla Conté, Correspondant Permanent d’aminata.com 

© Copyright Aminata

Partager cet article

Commenter cet article