R.D.C - VIOLENCES DE MATADI : PRES DE 60 PERSONNES TUEES

2 Février 2007 , Rédigé par 20 MINUTES Publié dans #NOUVELLES D'AFRIQUE

Affrontements à Matadi - 58 morts depuis mercredi soir

Kinshasa - Au moins 17 personnes ont été tuées depuis mercredi soir lors d'affrontements entre policiers et militants d'un mouvement politico-religieux à Matadi, dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo (RDC).

Un calme précaire est toutefois revenu jeudi.

«La situation est calme mais reste tendue dans la province», a déclaré Kemal Saïki, le porte-parole de la Mission des Nations unies en RDC (MONUC).

Les violences ont débuté mercredi soir à Matadi, chef-lieu du Bas-Congo. Des échanges de tirs nourris ont opposé des policiers et des militants du mouvement chrétien Bundu dia Kongo (BDK) lors d'une opération de police visant à perquisitionner une auberge ayant servi de résidence au chef spirituel du mouvement Ne Muanda Nsemi, actuellement à Kinshasa.

Les militants de BDK, que la police suspectait de détenir des armes, ont opposé une farouche résistance à cette opération, a affirmé le maire de Matadi.

Les violences se sont étendues jeudi matin à Boma et Muanda, villes portuaires situées respectivement à 50 et 100 km de la capitale provinciale. «Il y a eu 26 morts à Boma et plus d'une vingtaine à Muanda», où l'armée a été déployée et «a tiré dans la foule», selon une source diplomatique ayant requis l'anonymat.

Selon une source de la Mission de l'ONU en RDC (Monuc), qui a évoqué le même bilan, «quelques personnes» auraient aussi été tués dans d'autres petites localités de la province.

Les heurts ont totalement paralysé l'activité économique à Matadi, premier port de RDC, avec une activité de transit de près de 2 millions de marchandises en 2006.

Partager cet article

Commenter cet article