UNION AFRICAINE - PRESIDENCE : Le Ghana succede au Congo

29 Janvier 2007 , Rédigé par afrique centrale infos Publié dans #NOUVELLES D'AFRIQUE

Kufuor remplace Sassou Nguesso

 
 
 
Le Ghana assurera la présidence de l’Union africaine (UA) pour l’année 2007 après le désistement du Soudan, a confirmé la directrice de la communication de l’UA, Habiba Mejri, lundi à Addis Abeba, en marge du 8e sommet de l’organisation panafricaine.
 
"Le Soudan s’est désisté au profit du Ghana. Le Ghana est élu pour un an", a déclaré Mme Mejri.
 
"Les chefs d’Etat et de gouvernement ont rappelé qu’au prochain tour, la présidence reviendra à l’Afrique de l’Est", comme cela aurait dû être le cas pour 2007 selon le principe de rotation régionale, a-t-elle précisé.
 
Cette décision a été prise lors d’une réunion à huis clos, en marge du sommet de l’UA, et doit être proclamée officiellement lors d’une séance plénière lundi en fin d’après-midi.
 
Plus tôt dans la journée, des sources diplomatiques avaient révélé que le chef de l’Etat du Ghana, John Agyekum Kufuor, présiderait l’organisation.
 
Comme en 2006, le Soudan était candidat à la présidence de l’UA, provoquant un tollé de la part de plusieurs pays africains et d’organisations non-gouvernementales qui dénoncent la politique de Khartoum au Darfour, région de l’ouest du Soudan en guerre civile depuis 2003.
 
L’Afrique de l’Est devra décider en interne quel pays présidera l’UA en 2008 afin d’éviter que le sujet ne monopolise les débats du prochain sommet, comme ce fut le cas l’année dernière et dans une moindre mesure cette année, a expliqué un responsable de l’UA sous couvert d’anonymat.
 
En 2006, après maintes tractations, l’UA avait finalement décidé de confier la présidence au Congo, s’engageant à la donner au Soudan en 2007 si la situation s’améliorait au Darfour.
 
Mais la crise dans cette région de l’ouest du Soudan, en guerre civile depuis 2003, n’a fait qu’empirer depuis.
 
Le Tchad, qui entretient des relations très tendues avec le Soudan voisin, avait prévenu qu’il "suspendrait sa participation à l’Union africaine" si le Soudan en prenait la présidence.
 
La France et certains pays amis du Congo auraient souhaité un renouvellement du mandat du président Denis Sassou Nguesso, mais cette perspective a été rejeté pazr de nombreux membres, y compris dans la famille francophone.

Partager cet article

Commenter cet article