CENTRAFRIQUE - SITUATION POLITIQUE ET SOCIALE : UNE DEMOCRATIE EN DANGER !

17 Décembre 2006 , Rédigé par LE CONFIDENT Publié dans #CENTRAFRIQUE INFOS

LE POUVOIR SE RADICALISE

Il y a des signes qui ne trompent pas et qui annoncent dans une certaine mesure l'état de la démocratie dans notre pays. Ces signes avant coureurs nous font savoir que le pouvoir se radicalise au point que des inquiétudes fusent de tout côté de la part des observateurs avertis de la vie politique nationale. De part et d'autre, la tension monte puisque les problèmes sociaux s'accentuent et les moyens utilisés par le pouvoir pour régler ces multiples problèmes démontrent à suffisance que tout se radicalise.

Et pourtant, l'expérience a démontré que la force n'a jamais résolu de manière définitive les crises de quelque nature que ce soit. La liberté d'expression ou d'opinion, véritable baromètre de la démocratie dans tout pays démocratique est soumise à rude épreuve dans notre pays puisqu'on assiste à une certaine volonté du pouvoir de museler la presse qui apparaît aux yeux des princes qui nous gouvernent comme un obstacle majeur pour les actions gouvernementales. Cette manière erronée de voir les choses fait reculer notre pays au rang des pays à vocation dictatoriale où la liberté n'est plus le principe mais plutôt l'exception.
 
 La presse centrafricaine qui ne concourt qu'à l'expression et l'enracinement de la démocratie dans notre pays ne saurait se réduire à un simple spectateur mais, contribuera par ses analyses, ses points de vue à l'information du public tant national qu'international sur les modalités de gestion de notre cité. Et c'est cela la démocratie dont on se prévaut en République centrafricaine. Elle inclue les débats d'idées, les critiques objectives… aux fins d'une remise en cause perpétuelle des actions entreprises par les uns et les autres.
 
La répression armée brandie à tout bout de champs pour le règlement de nos différends n'est autre que la manifestation expresse de la radicalisation du pouvoir. Elle est d'autant plus dangereuse et même suicidaire qu'il est un impératif pour notre pays de s'abstenir d'emprunter cette voie qui l'écartera des valeurs universellement reconnues que sont la démocratie, la bonne gouvernance, le respect des droits de l'Homme…

Mercredi 13 Décembre 2006
La Rédaction
Lu 226 fois

Partager cet article

Commenter cet article