REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO - ELECTIONS 2006 : LES RESULTATS DEFINITIFS

27 Novembre 2006 , Rédigé par BBC AFRIQUE Publié dans #NOUVELLES D'AFRIQUE

 Résultats lundi de l'élection présidentielle

C'est aujourd'hui que la Cour suprême de Jusice doit se prononcer sur les recours déposés par Jean-Pierre Bemba, qui conteste les résultats provisoires de l’élection présidentielle.

Joseph Kabila est arrivé en tête avec 58 pc des voix.

La Cour devrait dans la foulée proclamer les résultats définitifs.

Selon le procureur général de la Cour suprême, Tshimange Mukenda, l'heure n'est plus au débat.

A 17h00 que la Cour devrait faire connaître ses conclusions à la requête du M.L.C. de Jean-Pierre Bemba. Elle est composée du Président et de trois magistrats.

A l'issue des conclusions, la Cour suprême devrait donner les résultats définitifs de l'élection présidentielle du 29 octobre.

Mais le Mouvement pour la Libération du Congo ne l'entend pas de cette oreille.

Ses conseillers juridiques qui ont boycotté une partie de la session samedi devraient demander la réouverture des débats.

Pour Dely Sesanga, membre du bureau politique du M.L.C. la Cour n'est pas neutre.

Les avocats du M.L.C. ont accusé certains magistrats, et notamment le président de la Cour, d'avoirs des liens de parenté avec le candidat Joseph Kabila.
Réponse de la Cour : ce ne sont pas des liens de parenté directe. Il n’y a donc pas infraction à la loi.

Dans sa requête en huit points, le M.L.C. demande notamment que la Cour produise le fichier électorale.

La Cour a demandé à la Commission électorale, la C.E.I. de se plier à cette requête.

Réponse de la C.E.I. : ce serait trop fastidieux de parcourir cas par cas, un fichier de plus de 24 millions d'électeurs. Une réponse dont la Cour suprême s'est contentée.

Sur les accusations de bureaux fictifs portées par le M.L.C., le ministère public a remarqué que les listes des bureaux de vote avaient été publiées.

Enfin, le M.L.C. a avait affirmé que ses scrutateurs avaient été chassés de certains bureaux de vote, notamment dans l'est du Congo.

Le ministère public estime qu’aucune preuve n’a été présentée.

Ce lundi 27 novembre devrait donc être une journée historique.

Sauf que l'annonce des résultats intervient dans un contexte tendu.

On se rappelle les combats de rue qui ont eu lieu à proximité de la Cour suprême et de la résidence de Jean-Pierre Bemba ces derniers jours.

A cela s’ajoute une dégradation de la situation sécuritaire dans l'est du pays.

Kinshasa Arnaud Zajtman BBC Afrique.

Partager cet article

Commenter cet article