Déclaration 02/CPR/15 concernant les prochaines élections Présidentielle et Législatives

8 Octobre 2015 , Rédigé par GABIRAULT Publié dans #ÉLECTIONS

Déclaration 02/CPR/15 concernant les prochaines élections Présidentielle et Législatives

DÉCLARATION 02/CPR/15 CONCERNANT LES PROCHAINES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLE ET LÉGISLATIVES EN CENTRAFRIQUE

Dans la perspective des prochaines élections présidentielle et législative en Centrafrique, il est primordial que les conditions d'un minimum de sécurité soient créées avant, pendant et après les consultations, afin de permettre aux différents candidats de battre librement campagne et aussi pour anticiper sur d'éventuels incidents aux conséquences imprévisibles, en raison du contexte déjà difficile.

Je lance pour cela un vibrant appel aux responsables de la plate forme religieuse qui travaillent sans relâche pour la paix en Centrafrique, ainsi qu'à ceux des organisations représentant la société civile Centrafricaine, de prendre l’initiative de réunir tous les candidats aux élections présidentielle et législative afin de :

1° Réitérer auprès de la communauté internationale à travers une déclaration commune, l'impérieuse nécessité de la sécurisation du pays par les forces SANGARIS et MINUSCA, conformément à leurs missions, notamment par :

2° Le désarmement des milices ANTIBALAKA et SELEKA, ainsi que de tous les porteurs illégaux d'armes dans toutes les grandes agglomérations du pays avant les élections, ceci soit dans le cadre du DDRR (Désarmement, Démobilisation, Réinsertion, Rapatriement), soit en attendant ce processus;

3° Le rapatriement dans leurs pays d'origine des combattants identifiés comme étrangers dans les groupes SELEKA et ANTI BALAKA ;

4°La réhabilitation, l'équipement des Forces Armées Centrafricaines, symbole de la souveraineté nationale.

En effet la République Centrafricaine n'entend pas vivre dans un chaos permanent et aspire à une paix durable pour se reconstruire.

ll est pour cela primordial que les crises, surtout armées s'arrêtent avec la transition au lieu d'être transférées aux nouvelles autorités devant au contraire s'atteler à reconstruire la nation détruite.

Fait à Paris le 07 octobre 2015

Emmanuel Olivier GABIRAULT

Candidat aux élections présidentielles

Partager cet article

Commenter cet article